Accès rapide

Catégories

Une Brève Histoire de l’Aviation. Michel Polacco. (JC Behar Ed)
Du Bonheur. Michel Serres. Michel Polacco
De l’Impertinence (Michel Serres, Michel Polacco)
Défendre la langue Française (Serres Polacco) Le Pommier Mai 2018
Crash : Pourquoi des avions s’écrasent encore ? Michel Polacco. Oct 2017
De l’Amitié (Michel Serres, Michel Polacco)
Drones, l’aviation de demain par Michel Polacco. (Privat, Ed 2016)
A 380 avec 650 passagers !

LE VISAGE DES HOMMES (1914 – 2014) Marie Dominique Colas

16 octobre 2014 / Défense & stratégie


Voici un bien bel ouvrage pour traiter de ceux que l’on oublie trop, ou trop vite : les blessés et victimes des guerres, parmi nos soldats.  Qui se préoccupe encore des blessés et mutilés de la guerre du Golfe de 1991 ? Qui visite les patients des « Invalides ».  Qui témoigne ?  Ceci est un témoignage et également un recueil de témoignages.  Et un hommage aux « Gueules Cassées » cette bien belle oeuvre. 

 

Michel Polacco

 

Un face-à-face avec le blessé de guerre par le docteur Marie-Dominique COLAS.  Préface du Général J.G. SALVAN, Président de l’Union des Blessés de la Face et de la Tête « Les Gueules Cassées » (1996 – 2002). 
Un jour de garde, un jour d’été comme les autres dans un hôpital militaire : les blessés en fauteuil roulant circulent dans le hall où les visiteurs font mine de ne pas voir les visages bandés, les membres amputés. Les blouses blanches se croisent d’un pas pressé. Aucun bruit, aucun cri, un silence quasi religieux règne dans cette cathédrale de la douleur.  
Midi : le « bip » retentit. Le service de réanimation demande d’urgence la présence du psychiatre. Un grand blessé, hospitalisé depuis une dizaine de jours, se réveille. Il ne supporte pas la machine qui lui permet de respirer : « Venez nous aider, nous allons le perdre !
Comment faire ? Comment le sauver ? ». Il est pourtant revenu vivant du pire. Il a survécu à un attentat-suicide en Afghanistan. Dans la presse du jour, on peut lire qu’il a été « très abîmé ». Marc ouvre les yeux. Ce premier regard va inaugurer une longue histoire médicale, une aventure humaine.

 

Les « Gueules Cassées », les grands mutilés incarnent l’horreur de la guerre, de la violence, mais aussi la figure du tabou que l’on veut hors regard et que l’on cherche à oublier. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, trois soldats atrocement défigurés ont fondé une association pour venir en aide à leurs camarades en leur redonnant une existence sociale. Un siècle plus tard, leur histoire est toujours d’actualité pour de nouvelles générations de blessés au combat.
L’auteur donne la parole à ces témoins anonymes, à d’autres plus connus comme Geneviève de Galard, et nous fait franchir les différentes étapes de la reconstruction physique et psychique : de la « gueule » à la face, puis de la face au visage comme ultime renaissance de leur humanité.
Professeur agrégé du Val-de-Grâce, le médecin en chef Marie-Dominique COLAS est psychiatre, chef d’un service de l’Hôpital d’Instruction des Armées Percy où sont accueillis les militaires blessés au combat.
Médecin militaire avant tout comme elle aime à le rappeler, elle n’a pas négligé sa pratique en milieu opérationnel, que ce soit dans les Balkans, en République de Côte d’Ivoire, en Afghanistan et plus récemment au Mali. 

 

A l’hôpital Percy, elle met ses connaissances et son expérience hospitalière à l’épreuve de la réalité de la psychiatrie de guerre. Titulaire d’un doctorat de recherche en psychopathologie et psychanalyse consacré aux « Gueules Cassées », membre actif de plusieurs sociétés savantes, le médecin en chef Marie-Dominique COLAS est également expert en médecine aéronautique. 
La réflexion qu’elle conduit sur la clinique de la défiguration et du blessé de guerre s’inscrit dans cet engagement sans faille du Service de santé des armées, au chevet de ceux qui ont choisi de servir la France. 

 

 

Visage Hommes

 

Avec le soutien des Gueules Cassées.
Ouvrage broché – 250 pages
Format 15,5 x 22 cm Lavauzelle.
ISBN N° 978-2-7025-1616 4
Prix Editeur : 24,00 € TTC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *