Accès rapide

Catégories

Une Brève Histoire de l’Aviation. Michel Polacco. (JC Behar Ed)
Du Bonheur. Michel Serres. Michel Polacco
De l’Impertinence (Michel Serres, Michel Polacco)
Défendre la langue Française (Serres Polacco) Le Pommier Mai 2018
Crash : Pourquoi des avions s’écrasent encore ? Michel Polacco. Oct 2017
De l’Amitié (Michel Serres, Michel Polacco)
Drones, l’aviation de demain par Michel Polacco. (Privat, Ed 2016)
A 380 avec 650 passagers !

Sûreté dans les aéroports : PNR et reconnaissance Bio (14/04/16)

14 avril 2016 / Chroniques du ciel


Les Eurodéputés doivent se prononcer aujourd’hui 14 avril sur le PNR ( Passengers Name Record) fichier des passagers aériens qui deviendrait commun dans l’Union européenne et serait un outil utile pour améliorer la sureté des passagers, des avions, et la fluidité de la circulation dans les aéroports.

 

En parallèle Augustin de Romanet, Président Directeur Général de Paris Aéroports (ex Aéroports de Paris, ADP) lance en mai une expérimentation de la reconnaissance faciale à Roissy Charles de Gaulle….

Quel avenir pour la circulation dan les aéroports, questions posées par France Info ce matin.

 

Mes réponses à 9h45, Intervention 1 :

 

 

saf2015_0163754_morphoaccess_sigma@ Sagem Safran

 

 

Et autre intervention à 13h10 :

 

 

A noter plusieurs aspects non traités faute de temps et de questions appropriées :

 

But : Plus de sureté, et plus de fluidité, pas d’attentes longues pour les passagers. Passage des contrôles de sureté, de passeports et police, (PAF et GTA). Arriver à un maximum de 10 minutes pour l’ensemble. faire face aux nouvelles menaces.

 

Avantage : confort du passagers.. Très important argument commercial pour les compagnies aériennes clientes des aéroports.

 

Moyens : Systèmes de détection des traces d’explosifs ou de drogues dans les bagages, en soute, accompagnés et sur les personnes. Détection des explosifs solides et liquides. Détection des éléments chimiques ou biologiques inconnus ou suspects. Détection des anomalies diverses.

Cela pourrait se faire dès l’accès dans l’aéroport, en zone publique, avec un contrôle plus poussé pour pénétrer en zone réservée et sous douane.

Reconnaissance des passagers en comparant avec des data bases de suspects, par biométrie : reconnaissance des visages , des empreintes digitales, vérification des passeports et empreintes ( PARAFES) , reconnaissance de l’Iris, de l’œil.

Analyse de comportement du passagers, des mouvements de son visage, des clignements d’yeux (environ 30 par seconde), des rides, etc.

 

Paris Aéroports (qui change de nom aujourd’hui) expérimente la biométrie du visage en mai 2016, mais PARAFES est déjà en usage expérimental et va être étendu. (détection des personnes recherchées, « blacklistées », indésirables. Procédé anti-faux doigt pour les empreintes.

 

Le Système MORPHO de SAFRAN SAGEM sait répondre à nombre de ces besoins. Il y a aussi Facing IT en France et NeoFace aux USA.

 

 

Michel Polacco