Accès rapide

Catégories

Une Brève Histoire de l’Aviation. Michel Polacco. (JC Behar Ed)
Du Bonheur. Michel Serres. Michel Polacco
De l’Impertinence (Michel Serres, Michel Polacco)
Défendre la langue Française (Serres Polacco) Le Pommier Mai 2018
Crash : Pourquoi des avions s’écrasent encore ? Michel Polacco. Oct 2017
De l’Amitié (Michel Serres, Michel Polacco)
Drones, l’aviation de demain par Michel Polacco. (Privat, Ed 2016)
A 380 avec 650 passagers !

ICARE N° 245. L’aviation Civile en Indochine (Partie 2, 1952 / 1954).

2 juillet 2018 / Aviation


Encore un numéro d’Icare incontournable ….  D’abord par son thème, la suite de l’histoire des lignes aériennes civiles et de l’aviation en Indochine ….

 

 

Je ne peux m’empêcher de penser à Aigle-Azur et à mon ancien patron, Sylvain Floirat, créateur d’Aigle-Azur !

 

En prime, dans ce numéro, un exploit méconnu : Digne de l’Hudson et de l’A320 d’US Airways du Commandant Chesley Sullenberger  en 2009 : L’amerrissage de nuit, près de Rhodes, du F-BAZS, un Lockheed Constellation L-749 d’Air France, le 2 août 1953…… 

 

L’avion avait perdu en vol son moteur numéro 3 … Suite à rupture de pales sans doute !

 

38 occupants ont survécu sur 44,  et tous avaient évacué la cabine.

J’attends la suite de l’enquête ! 

 

Et puis, l’histoire du TBM 700, (TB pour Tarbes et M pour Mooney), etc. 

 

Merci à Icare ! 

 

ICARE 245 @ SNPL. Icare

 

Michel Polacco

 

Présentation du numéro : 

Icare vous a présenté en décembre dernier (2017, NDLR) le premier volume (traitant des années 1945 à 1951) ayant pour thème le développement des compagnies civiles en Indochine française au sortir du second conflit mondial.
Nous allons maintenant aborder les années 1952 à 1954 pendant lesquelles les  évènements sur place ont requis des moyens aériens spécialisés dont avaient alors cruellement besoin les autorités militaires.
Se structurant grâce à l’énergie d’entrepreneurs audacieux, les entreprises initialement modestes en taille ont su s’adapter à la demande grâce à des machines de plus en plus importantes en nombre et en tonnage.
Le conflit s’intensifiant, les cadences d’utilisation au fil des mois ont dépassé les ratios courants, à l’instar de certaines machines et équipages utilisés au-delà des 200 heures de vol mensuelles.
Conséquence directe, les pertes dues au climat, à l’incertitude des cartes topographiques et aux opérations aériennes en elles-mêmes, augmentèrent fortement.
Les textes présentés ici sont en quelque sorte un hommage mérité au dévouement des navigants d’Indochine.
Icare renouvelle ici ses remerciements à M.Vital Ferry pour l’important travail de recherches qu’il a consacré à cette étude, fruit de documents de première main qu’il a pu rassembler à l’époque, conserver et présenter aujourd’hui à notre lectorat.
Les textes présentés ont été illustrés grâce à de nombreux collectionneurs qui nous ont permis d’appréhender au mieux cette période qui s’évapore peu à peu de la mémoire de nos compatriotes.
D’autre part, nous évoquerons avec vous les 30 ans du prototype du TBM 700, avion mono-turbine conçu à l’époque dans le plus grand secret, un pari réussi qui a révolutionné le transport aérien privé et d’affaires.
Et nous vous faisons part de la localisation toute récente par la Marine turque du Lockheed Constellation d’Air France qui, il y a tout juste 60 ans, avait dû faire face à un amerrissage de nuit, une réussite quasiment unique dans l’histoire de l’aéronautique. Nous avons d’ailleurs intitulé un des paragraphes : « Plus fort que Sully » ! 

Éditorial de Jean-Pierre Dussurget, rédacteur en chef


24 x 32 cm, dos carré. Trimestriel. 20 €.