Accès rapide

Catégories

Une Brève Histoire de l’Aviation. Michel Polacco. (JC Behar Ed)
Du Bonheur. Michel Serres. Michel Polacco
De l’Impertinence (Michel Serres, Michel Polacco)
Défendre la langue Française (Serres Polacco) Le Pommier Mai 2018
Crash : Pourquoi des avions s’écrasent encore ? Michel Polacco. Oct 2017
De l’Amitié (Michel Serres, Michel Polacco)
Drones, l’aviation de demain par Michel Polacco. (Privat, Ed 2016)
A 380 avec 650 passagers !

Décès de Roger Baleras

28 mars 2014 / Défense & stratégie


Roger Baleras, l’un des pères de la dissuasion nucléaire française est décédé le 25 mars 2014 dans sa quatre-vingt cinquième année. Il était né en 1929, et entré à la direction des applications militaires du CEA (Commissariat à l’Energie Atomique) en 1958, l’année même de sa création. Ingénieur électronicien, il avait rejoint la Direction des Essais à ses commencements.

Explosion

De la réalisation du premier essai nucléaire français, Gerboise Bleue, au lancement du programme Simulation, Roger Baleras a été en première ligne de tous les grands défis que la France a relevés depuis qu’elle s’est affirmée, avec le général de Gaulle, comme puissance nucléaire. Scientifique hors pair, il a notamment permis à la France d’accéder à la technologie thermonucléaire à la fin des années 1960.

Directeur de la DAM (Direction des Applications Militaires) de 1988 à 1994, il a en particulier placé la direction au meilleur niveau scientifique, en lui permettant de rivaliser, toujours aujourd’hui, avec les plus grands laboratoires de physique nucléaire.

Commandeur de la Légion d’honneur, il n’a eu de cesse de prolonger son engagement pour la stratégie de dissuasion française, au sein de la DAM, par des contributions intellectuelles importantes dans le débat public.

Par son action et son implication, il a participé à la protection des intérêts vitaux de la Nation, tout en restant dans l’ombre. Roger Baleras, fut un grand serviteur de l’État.

 

Je l’ai bien connu. Il était passionnant bien que fort discret. Surtout avec les journalistes.  Admirable.  Michel Polacco.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *